ZoLyrics.com

Best of Lyrics

Search

La Rue M’a Bercte Lyrics – Sexion D’assaut

[Jarod:]
La rue m’a bercé, l’amertume plane sur mes versets
Le ghetto a été le seul témoin des larmes que j’ai versé
Mes vers sentent l’odeur de mes paroles un peu vexantes
Avec ça j’ai [?] mon âme que mes textes hantent
J’ai compris c’est quoi la vie depuis qu’j’suis tout gamin
Entre le biz, les bagarres et les [?] de sacs à mains
Si tu me demandes c’est comment le béton et ses camés
Ici en apportant du rêve, papa noël s’est fait caner
J’me souviens des journées au stade, des rottes-ca chez l’épicier
Du courage de ma daronne harcelé par les huissiers
On [?] cousin, on venait d’sortir du bac à sable
A 10 piges on étaient jeunes mais déjà si responsables
Du 18ème au 19ème en passant par l’9-3
J’ai grandit là où c’est l’ghetto maintenant j’veux que mes reufs [?]
J’ai vu des chose du haut de mes 17 pijes et d’mon 16ème étage
Ma vie c’est un putain de [?] qu’a fini souillé par les [?]

[Jarod (Black M):]
On vit en marge, entre les baltringues et les barges
Ma vision du monde est courte mais a quelque chose de large
Ambiancé, trop d’seum dans les pensés
La rue m’a bercé, chez nous l’Etat n’a pas recensé
(La rue m’a bercé, c’est elle qui m’a dit que j’allais percer
A peine j’lui tourne le dos j’vois qu’elle veut m’baiser
Moi qui croyais que j’allais jamais me rabaisser
La rue m’a bercé)

[DIMS:]
Ça fait longtemps qu’la rue m’a bercé
Mec c’est pas récent, parait qu’j’suis paresseux
Par ici, Paris c’est, trop d’gosses de cités
Du biz’ illicite et les heures passés assis
(A COMPLETER)

[Jarod (Black M):]
On vit en marge, entre les baltringues et les barges
Ma vision du monde est courte mais a quelque chose de large
Ambiancé, trop d’seum dans les pensés
La rue m’a bercé, chez nous l’Etat n’a pas recensé
(La rue m’a bercé, c’est elle qui m’a dit que j’allais percer
A peine j’lui tourne le dos j’vois qu’elle veut m’baiser
Moi qui croyais que j’allais jamais me rabaisser
La rue m’a bercé)

[Black M:]
Mon [?] car un bleu m’a pété
J’avais les yeux rouges, y’avait pas moyens de discuter
Sur moi ces fils de putes enquêtez
Guettez, “Beleck” c’est la même dans tout les ghettos
La rue m’a eu, pire elle m’a niqué
De plus en plus compliqué, je sais pas comment te l’expliquer
A peine 20 piges et déjà paniqué
On m’a dit faut qu’tu [?], la rue t’baise comme t’as pas idée
J’ai mal grandi, j’en veux à mon passé
Quand je vois mon présent je regrette certaines choses passés
La rue, elle nous a mal bercé
En vrai pour s’en sortir faut d’la chatte comme au tiercé
Si t’as cramé des voitures, tagué sur les murs
Si t’as cracher sur les stups, braqué dans ta rue
On viendra pas te féliciter
Le monde part en couilles ça sert a rien de le plébisciter

[Jarod (Black M):]
On vit en marge, entre les baltringues et les barges
Ma vision du monde est courte mais a quelque chose de large
Ambiancé, trop d’seum dans les pensés
La rue m’a bercé, chez nous l’Etat n’a pas recensé
(La rue m’a bercé, c’est elle qui m’a dit que j’allais percer
A peine j’lui tourne le dos j’vois qu’elle veut m’baiser
Moi qui croyais que j’allais jamais me rabaisser
La rue m’a bercé)
On vit en marge, entre les baltringues et les barges
Ma vision du monde est courte mais a quelque chose de large
Ambiancé, trop d’seum dans les pensés
La rue m’a bercé, chez nous l’Etat n’a pas recensé
(La rue m’a bercé, c’est elle qui m’a dit que j’allais percer
A peine j’lui tourne le dos j’vois qu’elle veut m’baiser
Moi qui croyais que j’allais jamais me rabaisser
La rue m’a bercé)

[Black M:]
La rue m’a bercé, c’est elle qui m’a dit que j’allais percer
A peine j’lui tourne le dos j’vois qu’elle veut m’baiser
Moi qui croyais que j’allais jamais me rabaisser
La rue m’a bercé

ZoLyrics.com © 2020